“À l’initiative des écrivaines Leila Slimani et Sonia Terrab, plus de 490 personnes signent un manifeste pour dénoncer les ‘lois liberticides’ du Code pénal et engager ‘un débat national sur les libertés individuelles’, trois semaines après l’arrestation de la journaliste Hajar Raissouni pour ‘avortement’ et ‘relations sexuelles hors mariage’”, relate TelQuel. L’hebdomadaire marocain publie le texte du manifeste rassemblant des femmes sous la signature “Femmes HORSLALOI” et des hommes avec l’intitulé “En solidarité”.

Un texte dont le ton est donné dès la première phrase : Nous, citoyennes et citoyens marocains, déclarons que nous sommes hors-la-loi. Nous violons des lois injustes, obsolètes, qui n’ont plus lieu d’être.” Et qui se termine par un appel : “Toutes et tous hors la loi,  jusqu’à ce que la loi change.”

Avec AFP et Le Courrier International